Sécurité informatique : Cinq phases pour réaliser un test d’intrusion informatique

Les systèmes d’informations (SI) sont régulièrement attaqués par des « pirates » ou « hackers mal intentionnés », et ce pour différentes raisons (économiques, politiques, etc.). Pour pallier ces cyberattaques, les infrastructures informatiques doivent être testées en passant par des tests d’intrusions pour s’assurer du bon niveau de sécurité. Le test d’intrusion est un processus d’identification des vulnérabilités de sécurité dans un système ou un réseau et d’essayer de les exploiter. Les résultats des tests d’intrusion jouent un rôle essentiel dans la recherche et la correction des failles de sécurité. Dans cet article, nous discuterons des responsabilités d’un testeur d’intrusion et décrirons les cinq phases de test d’intrusion, en plus d’examiner certains outils de test d’intrusion populaires qui peuvent être utilisés pour examiner les vulnérabilités des systèmes.

Responsabilités d’un testeur d’intrusion

Un testeur d’intrusion est chargé de trouver les vulnérabilités de sécurité, y compris de déterminer quelle méthode de test d’intrusion (Gupta, 2021) est la mieux adaptée à la situation. Il s’agit d’une tâche difficile qui nécessite des compétences et des connaissances avancées.

Un testeur d’intrusion doit être familier avec différentes techniques de piratage et avoir une connaissance approfondie de la sécurité du réseau. Ils doivent également savoir utiliser divers outils pour évaluer la posture de sécurité du système cible.

Les cinq phases des tests d’intrusion

Il existe cinq étapes de test d’intrusion : la reconnaissance, l’analyse, l’évaluation des vulnérabilités, l’exploitation et le reporting. Examinons de plus près chacune de ces phases.

La reconnaissance

La première phase d’un test d’intrusion est la reconnaissance. Dans cette phase, le testeur recueille autant d’informations que possible sur le système cible. Cela inclut des informations sur la topologie du réseau, les systèmes d’exploitation et les applications, les comptes d’utilisateurs et d’autres informations pertinentes. L’objectif est de collecter autant de données possibles afin que le testeur puisse planifier une stratégie d’attaque efficace.

Balayage

Une fois que toutes les données pertinentes ont été recueillies dans la phase de reconnaissance, il est temps de passer à la numérisation. Dans cette phase, le testeur utilise divers outils pour identifier les ports ouverts et vérifier le trafic réseau sur le système cible. Étant donné que les ports ouverts sont des points d’entrée potentiels pour les attaquants, l’objectif de cette phase est d’en trouver le plus grand nombre possible afin que le testeur puisse en tirer parti dans la phase suivante.

Évaluation de la vulnérabilité

La troisième phase du processus de test d’intrusion est l’évaluation de la vulnérabilité. Le testeur analyse toutes les données recueillies lors des phases de reconnaissance et d’analyse pour identifier les vulnérabilités potentielles et déterminer si elles peuvent être exploitées.

Exploitation

Une fois qu’une vulnérabilité a été identifiée, il est temps de l’exploiter. Le testeur tente d’exploiter la vulnérabilité et d’accéder au système cible. Cela se fait généralement à l’aide d’un outil comme Metasploit pour simuler des attaques du monde réel.

Rapports

Une fois la phase d’exploitation terminée, le testeur prépare un rapport documentant tous les résultats du test d’intrusion. Ce rapport peut être utilisé pour corriger toute vulnérabilité détectée dans le système et améliorer la posture de sécurité de l’organisation.

Les avantages des tests d’intrusion

Il y a de nombreux avantages à effectuer des tests d’intrusion. Certains des principaux incluent :

Aider à la conformité. De nombreuses organisations doivent subir des tests d’intrusion périodiques pour se conformer à des réglementations (Graham, 2021) telles que la norme de sécurité des données de l’industrie des cartes de paiement (PCI DSS) et la loi HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act). Effectuer leurs propres tests peut aider les organisations à économiser de l’argent et à s’assurer que toutes les vulnérabilités pertinentes sont identifiées et corrigées.

Identifier les vulnérabilités. L’un des principaux avantages des tests d’intrusion est de trouver des vulnérabilités dans les systèmes. Ces problèmes peuvent ensuite être résolus avant que les pirates ne les exploitent.

Améliorer la posture de sécurité. Les tests d’intrusion peuvent aider à améliorer la posture de sécurité d’une organisation. En identifiant et en corrigeant les vulnérabilités, un système devient moins vulnérable aux attaques.

Tient les professionnels de la cybersécurité à jour. Pour être un testeur d’intrusion réussi, il est essentiel de se tenir au courant des dernières tendances et techniques. Effectuer des tests d’intrusion réguliers peut également être bénéfique pour les professionnels de la cybersécurité, car cela leur permet de rester au courant des dernières cybermenaces et de la façon de s’en défendre.

Outils de test d’intrusion populaires

Il existe de nombreux outils de test d’intrusion différents, et chacun a ses forces et ses faiblesses. Certains des plus populaires comprennent :

Nmap. Nmap est un puissant outil d’analyse réseau qui peut rechercher des ports et des services ouverts. Il inclut également des fonctionnalités permettant d’identifier les applications vulnérables.

Métasploit. Metasploit est un outil d’exploitation des vulnérabilités. Il comprend une bibliothèque d’exploits pour une variété de programmes et de systèmes d’exploitation, ainsi qu’un assistant facile qui peut aider les testeurs d’intrusion à capitaliser sur les vulnérabilités connues.

Wireshark. Wireshark est un outil d’analyse de réseau qui peut capturer des données de paquets à partir d’un réseau et les décoder sous une forme lisible. Cela peut être utile pour identifier le trafic malveillant ou les informations sensibles transmises sur un réseau.

Suite Burp. Burp Suite est un outil de test de sécurité des applications Web tout-en-un. Il peut analyser les sites Web à la recherche de vulnérabilités, manipuler les demandes et les réponses et intercepter le trafic entre le client et le serveur.

Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux outils de test d’intrusion disponibles (Aboagye, 2021). En tant que testeur d’intrusion, il est essentiel de se familiariser avec autant d’entre eux que possible afin de pouvoir choisir le bon outil pour le travail.

Erreurs courantes de test d’intrusion

Comme pour toute activité, les gens commettent des erreurs courantes lors de la réalisation de tests d’intrusion. Certains des plus courants comprennent :

Ne pas planifier. La planification est essentielle pour tout test d’intrusion. Sans plan, le testeur manquera des cibles importantes et perdra du temps à collecter des données non pertinentes.

Ne pas connaître vos outils. Savoir quels outils utiliser et comment les utiliser est essentiel pour tout testeur d’intrusion. L’utilisation du mauvais outil pour le travail peut entraîner une perte de temps et de faux positifs.

Tester trop tôt. Tester trop tôt dans le processus peut conduire à des résultats inexacts. Le testeur doit comprendre l’environnement et les vulnérabilités qui existent pour effectuer un bon test.

S’appuyer sur l’automatisation. Les outils automatisés peuvent être un excellent gain de temps, mais il ne faut jamais s’y fier exclusivement. Les outils automatisés peuvent manquer des choses que les testeurs humains trouveraient facilement, il est donc essentiel de toujours examiner manuellement les résultats d’une analyse automatisée.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses erreurs que les gens commettent lorsqu’ils effectuent des tests d’intrusion. Savoir ce qu’ils sont peut vous aider à les éviter et à améliorer vos chances de succès.

ST DIGITAL, votre expert cybersécurité

Le test d’intrusion est un processus complexe. ST Digital possède l’expertise et les compétences nécessaires pour effectuer des tests efficaces, qui nous permettent de mener à bien notre mission de sécurité informatique auprès de nos clients. Nous adoptons une vision globale de l’expérience client : nous protégeons vos données, vous proposons des solutions de gestion puissantes et réalisons des audits informatiques. Nos experts procèdent notamment à des tests d’intrusion qui évaluent la capacité de vos équipes à résister aux attaques par emails frauduleux, ou phishing. Ces campagnes sont réalisées sur mesure, après analyse du contexte technique de l’entreprise. Nous utilisons une méthodologie éprouvée.


Pourquoi externaliser son infrastructure IT pour les établissements de microfinance